Quels sont les comportements des carpes au printemps ?

Le printemps marque le début d’une période particulièrement importante pour les carpes. Le passage de l’hiver au printemps oblige les carpes à s’adapter à des changements environnementaux qui modifient leurs réactions et leurs activités dans l’eau.

Pour vous, ces changements de comportements sont cruciaux ! Mieux comprendre les réactions des carpes vous apporte un avantage certain : adapter et mettre en place votre stratégie pour une pêche plus efficace !

Les carpes au printemps : changements de comportements importants

La notion de  comportement est une notion dont nous vous avions déjà parlé. Nous vous recommandons de lire cet article complémentaire.

En bref, nous avions défini un « comportement » comme une réaction ou une activité en réponse à une stimulation extérieure.

En hiver, la stimulation extérieure provient du froid et de ses conséquences (rareté de la nourriture, eaux plus froides, etc.). Le changement des conditions météo oblige les carpes à ralentir leur activité au quotidien.

Avec l’arrivée du printemps, la stimulation extérieure est liée à la hausse des températures et aux jours qui rallongent entre autres.

Du coup, les animaux et les végétaux reprennent une activité plus soutenue. L’explosion de la vie animale et végétale entraine de nouveaux comportements chez les carpes.

Ces nouveaux comportements sont des occasions à saisir pour pêcher les carpes avec succès !

Les 4 changements de comportements des carpes au printemps

Au printemps, les carpes modifient leurs comportements pour s’adapter aux changements des conditions météo.

Les comportements des carpes au printemps concernent leurs lieux de vies et leurs comportements alimentaires et sociaux.

L’activité des carpes se prolonge

Le 1er changement qu’initie le printemps pour les carpes est le changement de rythme de leur l‘activité quotidienne.

La douceur des températures incite les carpes à remonter vers les strates d’eaux intermédiaires proches de la surface où les rayons du soleil réchauffent l’eau.

L’activité des carpes s’intensifie dès que la température de l’eau atteint 10°C-15°C. Cela correspond à peu près à la fin du mois d’avril.

Leur présence à proximité de la surface leur permet aussi de trouver de l’oxygène en plus grande quantité, nécessaire à l’augmentation du rythme de leur activité quotidienne.
Le printemps marque aussi le rallongement de la durée des journées.

Carpe commune surface

Avec le printemps, il est temps pour les carpes de côtoyer les carpistes.

Comme les journées sont plus longues, les carpes vont alterner périodes de repos et périodes d’activités.

En tant que carpiste, le rallongement des journées est une opportunité. En effet,  le changement d’heure signifie que les carpes vont se déplacer plus longtemps dans la même journée. Cela vous laissera autant de chances pour les attirer sur votre zone de pêche !

L’activité intensive n’est pas exclusive aux carpes. Tous les poissons des étangs, lacs et rivières vont aussi profiter du printemps pour se nourrir avec en 1ère ligne les carnassiers.

Du coup, les carpes vont essayer de trouver des lieux où elles pourront se protéger d’éventuels prédateurs (arbres immergés, près des bordures, etc.).

Le changement de rythme d’activité est le 1er changement d’importance chez les carpes. Ce changement de rythme s’accompagne d’un 2ème changement comportemental vital, celui de l’alimentation.

Les carpes au printemps : à la recherche d’une nourriture plus abondante

Au printemps, l’activité des carpes est plus soutenue pour combler un besoin fondamental : se nourrir. Les carpes recherchent donc activement de la nourriture, plus abondante et plus riche qu’en hiver.

Le régime alimentaire des carpes est constitué de végétaux et de petits invertébrés. Au printemps, l’activité de ces plantes et de ces petits animaux s’intensifie. Une aubaine pour les carpes puisqu’ils représentent une alimentation variée et riche en protéines.

Le printemps représente donc la période où les carpes peuvent se nourrir en abondance après la saison hivernale synonyme de vaches maigres !

Pour les carpes, ce changement de comportement alimentaire est très important. En effet, l’activité de recherche de nourriture à un double objectif pour les carpes :

  • Reconstituer leurs réserves d’énergies épuisées à cause de l’hiver.
  • Prendre du poids en prévision de la période de reproduction (la fraie).

Les carpes se regroupement en banc

Les carpes sont des poissons blancs qui se caractérisent par leur vie en groupe. Ce sont donc des poissons très sociables entre eux et avec d’autres cyprinidés (rotengle, gardon, etc.).

Les carpes se déplacent en bandes de même taille et même gabarit. Les déplacements en groupe permettent aussi aux carpes de se protéger contre les carnassiers.

Le regroupement des carpes au printemps prend une signification particulière lors de la période de reproduction, appelé la « fraie ».

La fraie des carpes : une période cruciale !

Le printemps est marqué par la période de reproduction chez les carpes (la fraie). Cette période est très importante puisqu’elle représente l’unique période de l’année où les carpes peuvent se reproduire pour assurer l’avenir de leur espèce.

Reproduction carpes

La fraie, période des amours chez les carpes.

La fraie illustre donc le 4ème changement comportemental des carpes au printemps. Ce changement comportemental est lié à la sociabilité des carpes et plus particulièrement lors de la fraie. Les mâles suivent les femelles pour la fraie et déposent leur semence sur les œufs lâchées par les femelles dans des zones peu profondes et abondantes en nourriture.

Cette période de reproduction mobilise toute l’énergie des carpes, ce qui les rend vulnérables. En effet, pendant la fraie les carpes se nourrissent peu et dépensent une grosse partie de l’énergie accumulée au début du printemps.

La fraie a généralement lieu quand la température de l’eau atteint à peu près 20°C. Cette période de fraie s’établit entre la fin du printemps et le début de l’été (entre mai et juillet).

Le printemps est une période particulière pour les carpes. Cette saison marque une rupture avec les comportements observés pendant l’hiver. Les populations de carpes se déplacent en groupe vers des eaux plus tempérées pour préparer la fraie et le comportement alimentaire change pour être plus riche et varié.

 

Maintenant, vous connaissez l’importance de bien comprendre ces 4 changements de comportements chez les carpes. Ils sont essentiels pour bien comprendre la biologie complexe chez les carpes.

Vous complétez ainsi vos connaissances sur les carpes et leurs réactions pour mieux adapter votre stratégie de pêche.

CE QU’IL FAUT RETENIR
1. Les comportements alimentaires, sociaux changent beaucoup par rapport à l’hiver.
2. La période de fraie, une période cruciale pour les carpes.
3. Comprendre les comportements des carpes vous rendra plus rusé pour les attraper.

Utilisez-vous ces observations pour adapter votre stratégie de pêche au printemps ?

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *