Les 5 techniques de pêche à la carpe efficaces !

Vous n’arrivez pas à choisir une technique de pêche à la carpe adaptée à vos besoins ? Ou vous souhaitez simplement faire le point sur les techniques de pêche existantes ? Vous êtes au bon endroit !

Notre dossier vous aide à répondre aux questions que vous vous posez : comment utiliser ces techniques de pêche et sous quelles conditions, où les utiliser et quels matériels pour s’équiper.

En bonus, nous vous livrons les avantages et les inconvénients de chaque technique de pêche dédiée à la carpe.

Grâce à notre dossier complet, vous serez capable de choisir la technique de pêche adaptée à vos besoins et de choisir le matériel de pêche adéquat.

Techniques de pêche à la carpe, de quoi parle-t-on ?

On parle de technique de pêche pour juger votre habilité à pêcher la carpe avec succès. Dans ce cas, on fait référence à votre savoir-faire pour attraper des carpes.

Une technique de pêche, c’est aussi l’ensemble des moyens pratiques pour attraper des carpes. Dans cette définition, on fait référence aux méthodes particulières pour pêcher la carpe.
Dans ce dossier, nous allons traiter ce 2ème aspect de la définition d’une technique de pêche.

Pour pêcher la carpe, il existe 5 techniques : pêche au lancer, pêche au flotteur, pêche au feeder, pêche au coup et pêche à rôder.

La variété des techniques de pêche traduit les évolutions successives de notre loisir favori !
Chaque technique s’utilise dans des conditions particulières.

Ces conditions sont définies par 3 facteurs majeurs qui affecterons votre succès dans votre pratique de la pêche à la carpe.

Les 3 facteurs qui affectent l’utilisation des techniques de pêche à la carpe

La pratique de la pêche à la carpe est influencée par de nombreux facteurs. Les évolutions successives des techniques de pêche ont permis d’adapter notre loisir à ces facteurs.

Il existe 3 facteurs majeurs qui influencent la pratique de la pêche à la carpe.
Ces 3 facteurs sont les suivants : comportements des carpes, lieu de pêche et conditions météo.

Influences techniques peche carpe

Prenez en compte ces 3 facteurs pour ajuster vos techniques de pêche à la carpe.

 

Adaptez votre technique de pêche selon les comportements des carpes

L’adaptation aux comportements des carpes est un facteur clé pour réussir à les attraper. Ces comportements évoluent au fil des saisons.

D’où l’intérêt d’adapter votre technique de pêche pour augmenter vos chances de succès au bord de l’eau.

Les comportements des carpes se déclinent sous plusieurs aspects : régime alimentaire, activité dans la journée et reproduction.

L’activité des carpes n’est pas la même au printemps et en hiver. Elles adaptent leur activité aux conditions météo.

Par exemple, au printemps les carpes regagnent la surface pour profiter de la chaleur des rayons du soleil. Alors qu’en hiver, les carpes rejoignent les fonds. Les températures y sont moins froides qu’en surface.

Autre exemple : les carpes sont moins actives en hiver par rapport au printemps et en été. Elles préservent leurs réserves d’énergies.

Comprendre ses changements vous permettra de choisir la technique de pêche la plus adaptée au moment de votre session.

Le changement de l’activité des carpes affecte aussi leur régime alimentaire. Nous allons voir pourquoi cela est crucial pour certaines techniques de pêche.

Ajustez votre technique de pêche selon le régime alimentaire des carpes

Qui dit changement des activités des carpes, dit adaptation du régime alimentaire. Les carpes adaptent leurs lieux de vies en fonction des conditions météo au fil des saisons. Du coup, leur régime alimentaire change aussi.

Votre technique de pêche doit prendre en compte les besoins alimentaires du moment des carpes. Autrement dit, vous devez adapter vos appâts selon la saison de pêche et les besoins en énergie des carpes.

Au printemps, les carpes ont besoin de se nourrir beaucoup après la période hivernale. Du coup, elles doivent manger une alimentation riche pour reconstituer leurs réserves.

En automne, c’est la même chose. Les carpes ont besoin de constituer des réserves avant l’hiver, synonyme de vaches maigres.

Votre technique de pêche doit aussi s’adapter aux lieux de vies des carpes.

Par exemple, en été, les carpes sont en surface. Vous pouvez proposer des appâts flottants (bouillettes flottantes, pain, etc.) pour les attirer sur vos lignes.

Du coup, des appâts disposés sur le fond n’est pas forcément la meilleure solution.

Certaines techniques de pêche prennent en compte ce facteur pour proposer des appâts variés. C’est le cas de la pêche au feeder ou de la pêche au lancer.

Adoptez votre technique de pêche à votre lieu de pêche

Le lieu de pêche joue un rôle important dans le choix de votre technique. On ne pêche pas de la même façon dans un étang ou dans une rivière.

On distingue 2 grands types de lieux de pêche : eaux stagnantes (dormante ou eau morte) et eaux courantes.

Les lieux de pêche à eaux stagnantes ne sont pas traversés par des courants. On dit que ce sont des « eaux closes ».

A l’inverse, les lieux de pêche à eaux courantes sont traversés par des courants (lents, moyens ou forts).

Lieux peche carpe

La diversité des lieux de pêche nécessite l’utilisation de techniques de pêche à la carpe particulières.

Ces différences vont conditionner le choix et l’utilisation de votre technique de pêche.

En rivière, vous devez savoir que les carpes ne restent pas au même endroit. Cela vous impose de choisir une technique de pêche mobile où le matériel est peu encombrant (pêche en stalking ou itinérante).

En étang, vous pouvez rester sur le même poste. Si votre poste de pêche est bon, vous pourrez atteindre les zones de vies des carpes sans changer de poste.

Prendre en compte ces 3 facteurs vous permet de choisir la technique de pêche la plus adaptée et augmente vos chances de succès.

Chaque technique possède des conditions particulières pour les utiliser. Elles sont donc plus ou moins efficace au fil des saisons.

Voyons ensemble les particularités des 5 techniques de pêche à la carpe.

Particularités des 5 techniques de pêche à la carpe

Les techniques de pêche sont des moyens essentiels qui sont à la base de votre stratégie de pêche. Sans une bonne stratégie et une technique de pêche adaptée, n’espérez pas attraper des carpes régulièrement.

On peut classer les techniques de pêche à la carpe en 2 catégories : la pêche au lancer (avec moulinet) et la pêche au coup (canne sans moulinet).

Chacune de ses 2 grandes catégories englobe des techniques particulières, avec des variantes.

Les particularités des techniques de pêche à la carpe dépendent de multiples points : lieux de pêche, conditions d’utilisation et matériel dédié. Voyons cela en détail !

La pêche au lancer est la plus populaire et la plus pratiquée. Elle regroupe les techniques les plus variées.

Technique de pêche à la carpe classique : la pêche au lancer

En général, la pêche au lancer se nomme aussi la « pêche statique » ou la « pêche à l’anglaise ».

C’est la technique de pêche pour la carpe la plus répandue et la plus pratiquée. Cette technique vient du Royaume-Uni. Elle a révolutionné la pratique de la pêche à la carpe.

1ère technique de pêche à la carpe : la pêche à l’anglaise

La technique de pêche au lancer est une technique qui s’utilise avec 3 ou 4 cannes sur lesquelles on fixe des moulinets à carpe.

Les cannes associées aux moulinets permettent de pêcher loin du bord. La pêche au lancer se distingue de la pêche au coup (pêche près du bord).

L’intérêt de cette technique est que vous pouvez déposer vos lignes sur les zones d’activités des carpes. C’est vous qui allez à la rencontre des carpes. Dans la pêche au coup, vous faites venir les carpes à vous.

La pêche au lancer se pratique sur tous les lieux de pêche. Les lacs et les étangs sont des lieux parfaits pour pêcher au lancer. Ils représentent la plus grande part des lieux de pêche en eau douce.

Néanmoins, il faut adapter votre matériel, vos appâts et vos montages.
La pêche au lancer vous permet de cibler les zones d’activités des carpes (fonds meubles avec herbiers, algues, nénuphars, etc.).

Cette technique nécessite une bonne préparation pour pêcher la carpe avec efficacité.

La technique de la pêche au lancer s’adapte bien à la variété des lieux de pêche. Du coup, il existe aussi de nombreux montages pour s’adapter au gabarit des carpes, à la nature de l’eau et des conditions de pêche.

C’est une technique de pêche très flexible. Elle est parfaite si vous débutez. Elle peut être aussi très technique avec de l’expérience.

Les avantages de la pêche au lancer sont nombreux.

Parmi ces avantages, la pêche à la carpe au lancer est facile d’accès et flexible. Elle s’adapte aussi aux différents types de lieux de pêche, appâts et montages.

Elle possède quelques variantes pour pêcher la carpe dans toutes les conditions de pêche.

Comme cette technique est très facilement adaptable, elle possède de nombreuses déclinaisons.

Elle peut donc vous paraitre très complexe si vous débutez la pêche à la carpe. C’est le seul inconvénient que nous lui avons trouvé !

2ème technique de pêche à la carpe : la pêche au flotteur

La pêche au flotteur utilise un bouchon qui flotte à la surface de l’eau. Le bouchon ou flotteur remplace les détecteurs de touches sonores et visuels habituels.

Cette technique porte le nom de l’accessoire visuel qui sert à identifier les touches des carpes sous la surface. C’est une déclinaison de la pêche à l’anglaise.

L’intérêt de la pêche au flotteur est de pêcher un peu plus loin du bord.

La pêche au flotteur permet de se passer d’une canne au coup pour pêcher sur le fond ou en surface.

Cette technique se pratique principalement en étang et en bordure pour assurer un amorçage précis.

L’autre intérêt de la pêche au flotteur est de pouvoir pêcher les carpes en surface durant les fortes chaleurs de l’été.

Cette variante de la pêche à l’anglaise permet d’éviter les obstacles proches de la berge (nénuphars, herbiers, etc.). Elle permet de cibler les carpes de tailles moyennes.

Astuce N°1 : la pêche au flotteur permet de pêcher la carpe entre 30m à 40m. La pêche au lancer classique peut atteindre des distances comprises entre 80m à 100m.

Le montage est simple. Il comprend un flotteur (fixe ou coulissant), un bas de ligne et une olive pour lester le montage.

Le bas de ligne est fin (de 16/100 à 20/100). Le diamètre du nylon n’a pas besoin d’être trop gros (30/100 max).

Astuce N°2 : montez des lignes fines. Les carpes sont plus méfiantes et s’enfuient à la moindre résistance sur votre ligne.

Le montage inclus un hameçon simple (N°4 à N°6).

Vous pouvez utiliser une canne à l’anglaise à action parabolique (canne très sensible).

N’oubliez pas de vous équiper d’un moulinet adapté à votre canne. Equipez-vous aussi de plusieurs flotteurs que vous adapterez en fonction des conditions de pêche.

Le reste du matériel est classique (épuisette à carpe, tapis de réception et sac de conservation).

L’un des avantages de la pêche au flotteur est que cette technique nécessite peu de matériel par rapport à la pêche au lancer classique pour la carpe.

C’est un bon compromis entre la pêche au coup et la pêche au lancer.

Cette technique de pêche est adaptable selon les comportements des carpes et selon les conditions météo.

Par exemple, la pêche en flotteur permet de pêcher la carpe en surface en été. Les carpes viennent à la surface pour se réchauffer et mieux s’oxygéner. Du coup, un appât flottant est un bon moyen d’attirer les carpes.

La pêche au flotteur permet aussi de pêcher sur les lieux de pêche peu profonds.

La pêche à la carpe avec un flotteur s’adapte à vos conditions de pêche tout au long de l’année !

La technique de la pêche au flotteur est une pêche dite « fine ». Cette technique demande de la finesse et de la technicité pour contrôler le combat avec les carpes.

Cette sensibilité peut être déroutante si vous débutez la pêche à la carpe. Après quelques sessions de pêche, ce point ne sera pas un problème.

L’autre inconvénient est que cette technique ne permet pas de pêcher aussi loin que la pêche au lancer classique (plus de 80 à 100m).

3ème technique de pêche à la carpe : la pêche au feeder

La technique de pêche au feeder est une technique qui utilise un accessoire spécifique, l’amorçoir (feeder en anglais).

Ce que vous devez savoir sur la pêche au feeder pour la carpe

Le terme « feeder » peut se traduire par les termes « chargeur » ou « mangeoire ».

Ces 2 mots traduisent la fonction de cet accessoire. L’amorçoir permet de placer un mélange d’appâts dans une sorte de cage.

L’amorçoir est fixé sur la ligne avec le montage dédié. Une fois dans l’eau, il permet de diffuser un mélange d’appâts avec précision près de votre hameçon.

La pêche au feeder peut s’utiliser en étangs, lacs, canaux ou fleuves. Elle peut s’utiliser aussi bien dans les eaux courantes à fort courant que dans les eaux dormantes où l’amorçage de précision est difficile.

La pêche au feeder est une technique utilisée quand les carpes ne sont pas très actives. Elle permet de pêcher la carpe sur des zones de pêche profondes tout en amorçant de façon précise.

Cette technique est très efficace si vous rencontrez des conditions de pêche difficile.
Pour utiliser un amorçoir (feeder), vous aurez besoin d’un montage particulier.

Le montage feeder se compose d’un corps de ligne, d’un émerillon avec agrafe pour attacher l’amorçoir. En plus, vous aurez besoin d’un système d’amortisseur (stoppeur) et d’un bas de ligne classique.

La pêche au feeder pour la carpe nécessite un matériel de pêche spécifique. Votre canne feeder doit être fine, souple et puissante pour lancer votre feeder dans l’eau sans casser.

Astuce N°3 : n’oubliez pas que le feeder sert de plomb. Vérifiez bien que votre canne peut supporter le poids du feeder (vide et plein). Vous éviterez des déconvenues au bord de l’eau !

Votre moulinet doit compter les qualités suivantes : qualité globale du moulinet, puissance du frein et le tour de manivelle.

Pour les amorçoirs, il en existe 3 sortes : feeder cage, swing feeder et frame feeder.

Chaque type d’amorçoir s’utilise avec des conditions de pêche spécifiques (fort courant, amorce compacte, dilution lente de l’amorce, etc.).

Les techniques associées à la pêche au feeder sont le quiver-tip et le swing-tip.

L’un des avantages de la pêche au feeder est d’amorcer de façon très ciblée.
Les appâts placés dans l’amorçoir se diluent de façon à laisser des trainées de nourriture autour de votre hameçon.

L’amorçage ciblé est un moyen très efficace de pêcher la carpe. Vous n’avez pas besoin de planifier votre amorçage avant d’aller en session de pêche (comme c’est le cas pour la pêche au lancer classique).

Cette technique de pêche attire les carpes mais aussi les autres poissons blancs. Du coup, vous pouvez pêcher d’autres poissons blancs non visé par votre pêche.

La pêche à la carpe au feeder nécessite aussi l’achat d’un équipement de pêche particulier : cannes et moulinets adaptés au feeder.

Dans le cas où vous voulez tester plusieurs techniques de pêche, cela peut alourdir votre budget consacré à votre matériel. Aucune technique de pêche n’est parfaite !

 

Techniques peche carpe lancer

Les 4 techniques de pêche à la carpe et leurs déclinaisons.

 

La technique de pêche du quiver tip, 1ère variante pour pêcher la carpe au feeder

La technique de pêche au quiver tip est l’une des 2 variantes de la pêche au feeder pour la carpe.

Cette technique utilise un détecteur visuel sur le scion pour signaler la touche d’une carpe en bout de ligne.

Le terme « quiver tip » se traduit par « le bout qui tremble ». Autrement dit, ce sont les vibrations du scion qui permette de vous alerter de la présence d’une carpe au bout de votre ligne.

Dans la pêche au lancer, on utilise des détecteurs sonores et lumineux pour détecter une touche.

Pour le quiver tip, le détecteur est uniquement visuel. Il se matérialise par un scion de couleur vive. C’est le fait de voir le scion qui tremble qui vous permet de détecter les carpes.

Vous pouvez utiliser la technique du quiver tip dans les étangs, les lacs (eaux closes ou dormantes) et dans les canaux (eaux courantes à faible débit).

La technique du quiver tip s’utilise avec une canne posée sur un support dédié. Le scion doit pointer vers le haut, légèrement courbé vers la surface de l’eau. Le fil doit être tendu.

Dès qu’il y a une touche, le scion se redresse pour être dans le prolongement du corps de canne.

Vous pouvez acheter une canne feeder et un jeu de scions pour l’équiper. A part cela, vous pouvez utiliser le matériel de pêche dédié au feeder.

Pour tester la technique du quiver tip, le matériel à vous procurer est limité. Si vous disposez déjà du matériel de pêche pour la pêche au feeder, il ne vous manquera plus qu’un jeu de scions.

Du coup, l’équipement est moins encombrant que le matériel utilisé pour pêcher carpe au lancer.

La technique du quiver tip pour la carpe est limitée. Elle ne peut pas être utilisée dans les eaux vives à fort courant. Le principe même du quiver tip rend obsolète ce moyen de détection de carpes.

Cette technique demande une très grande concentration et de très bons yeux ! Votre unique moyen de détecter une touche se fait grâce à vos yeux.

Du coup, vous pouvez vite vous fatiguer. Eh oui, pêcher la carpe au quiver tip, c’est physique !

La technique de pêche du swing tip, 2ème variante pour pêcher la carpe au feeder

La technique de pêche au swing tip est la 2ème variante pour pêcher la carpe au feeder.
La canne feeder repose sur 2 supports alors que pour la technique du quiver on utilise un support de canne.

Comme pour le quiver tip, la détection des carpes se fait de façon visuelle. Cet accessoire de détection visuelle est le swing tip (se traduit par le « bout qui danse »).

Quand la carpe prend l’appât, l’accessoire (le swing tip) a une position verticale. Et dès que la carpe exerce une tension, le swing tip se soulève. D’où son nom.

Les actions des carpes en bout de ligne fait bouger le swing tip et vous indique qu’une carpe est au bout de votre ligne.

Comme pour la technique du quiver tip, le swing tip s’utilise en étangs, lacs et dans les lieux de pêche avec peu de courant.

Le matériel de pêche feeder pour la carpe suffit. Il vous faut aussi un jeu de swing tip pour faire face aux différentes situations de pêche.

Comme pour le quiver tip, vous pouvez utiliser ces techniques de pêche toute l’année. Veillez à bien identifier les zones où les carpes sont actives.

Les inconvénients sont les mêmes que la technique du quiver tip.

Cette technique se base aussi sur la détection visuelle. Vous ne pourrez pas l’utiliser dans les eaux courantes (rivières et fleuves). Les eaux courantes faussent la détection des touches à cause du courant.

Cette technique demande aussi beaucoup de concentration. Vous pouvez vous fatiguer assez vite. Une bonne condition physique est nécessaire !

Voilà, nous avons fait un point exhaustif sur la 1ère grande catégorie des techniques de pêche à la carpe.

Il est temps de passer à la 2ème grande catégorie de technique de pêche à la carpe. Çà sera rapide. Il n’existe qu’une seule technique : c’est la technique de la pêche au coup.

4ème technique de pêche à la carpe : la pêche au coup

La technique de la pêche au coup est une façon différente d’aborder la pêche à la carpe. La simplicité de cette technique est déroutante. Néanmoins, elle demande une grande technicité dans votre style de pêche.

L’intérêt de la pêche au coup pour la carpe est de pêcher du bord. Le but est donc d’attirer les carpes sur votre zone de pêche. Et non pas d’aller vers les carpes comme c’est le cas avec la pêche au lancer.

La technique de la pêche au coup s’utilise pour pêcher sur un poste de pêche définit (pêche statique). Dans cette technique, votre stratégie de pêche et l’amorçage jouent un rôle crucial pour pêcher avec succès.

Vous pouvez pratiquer la pêche au coup sur tous les lieux de pêche. Cette technique de pêche s’adapte bien à la variété des conditions de pêche. Elle reste très efficace en eaux calmes (étangs, lacs, gravières).

Pour pêcher la carpe au coup, vous avez besoin d’une canne spéciale pêche au coup.
La taille des cannes au coup débute de 6,5m à 11m de longueur. Choisissez une canne spéciale pour la carpe. Ce type de canne est plus robuste pour faire face à de grosses carpes.

Le choix de la longueur va dépendre de la distance à laquelle vous souhaiter pêcher (obstacles présents ou non au bord de la berge, berge dégagée, etc.).

Il vous faudra aussi une station de pêche pour pêcher de façon confortable et tous les accessoires associés (élastique, petit matériel, etc.).

La technique de la pêche au coup être très efficace pour pêcher du bord.

Elle est idéale si vous disposez de peu de temps pour pêcher la carpe. Il n’est pas nécessaire de préparer votre poste avant d’aller pêcher. C’est une différence importante avec la pêche à la carpe au lancer.

L’apparente simplicité de la pêche au coup cache un aspect plus technique. Vous devez bien maitriser les principes de bases de la pêche. Vous devez aussi maitriser les stratégies associées à cette technique de pêche.

Pêcher la carpe au coup demande une grande concentration. Vous pouvez vite vous fatiguer. Gare au coup de barre en plein soleil !

L’autre inconvénient est que votre amorçage va attirer les carpes mais aussi les autres poissons blancs (gardons, brèmes, tanches, etc.). Contrairement à la pêche au lancer, l’amorçage cible des espèces plus variées.

Le dernier inconvénient est que la pêche au coup nécessite de la discrétion (pêche statique du bord). Évitez de vous faire voir ou de faire trop de bruit pour ne pas nuire à votre session de pêche.

Techniques peche carpe coup

Les techniques de pêche à la carpe au coup sont moins nombreuses mais demandent une plus grande maitrise.

 

5ème technique de pêche à la carpe : la pêche à rôder

La pêche à rôder à une place particulière dans les techniques de pêche à la carpe.

Elle peut s’utiliser dans la pêche au lancer que dans la pêche au coup. C’est pour cela que nous la traitons à part.

La pêche à rôder s’appelle aussi la pêche en « stakling ». Le terme « stalking » signifie « traque ».

C’est donc une technique de pêche itinérante pour traquer les carpes là où elles sont actives.

L’intérêt majeur de la pêche à rôder est d’avoir un minimum de matériel. Cela vous permet de vous déplacer plus facilement et trouver les zones d’activités des carpes.

Du coup, cela implique que vous n’avez pas de poste fixe comme la pêche au lancer ou la pêche au coup.

Astuce N°4 : pensez à pratiquer la pêche à rôder en bateau. Eh oui, la pêche à rôder n’utilise pas qu’à pied !

A l’origine, la pêche à rôder est utilisée par les pêcheurs de truites dans les rivières à fort courant.

Pour pêcher la carpe, vous pouvez utiliser cette technique sur tous les lieux de pêche (étangs, lacs, gravières, rivières, fleuves et canaux).

La pêche à rôder peut se pratiquer aussi bien avec la pêche au lancer qu’avec la pêche au coup. Le choix de votre technique de pêche dépend de votre stratégie de pêche et de votre imagination !

Vous pouvez pêcher avec ou sans flotteur ou bien en plombée.

La pêche à rôder se pratique avec une canne à carpe spécifique. Il s’agit de canne courte (de 9 PIEDS à 10 PIEDS) avec une action de canna parabolique (canne souple) pour gérer les carpes les plus combatives (surtout si vous pêchez en rivière).

Comme c’est une pêche itinérante, vous aurez seulement besoin du strict nécessaire (canne, épuisette et sac pour le petit matériel de pêche).

L’avantage majeur est de vous déplacer et de suivre les déplacements des carpes. Votre atout est votre mobilité qui vous permet de vous adapter en permanence aux conditions de pêche.

Vous n’êtes pas tributaire d’un poste fixe où les conditions de pêche ne sont pas optimales. La pêche à rôder est une technique plus flexible.

Le principal inconvénient est que vous devez maitriser les principes avancés de la pêche à la carpe. Vous devez aussi avoir de bonnes connaissances pour observer et analyser l’activité des carpes dans l’eau.

Comme la pêche au coup, vous devez aussi être discret pour débusquer les carpes sans vous faire repérer. Du coup, cette technique s’adresse plus aux carpistes expérimentés.

 

Les techniques de la pêche à la carpe permettent de vous adapter aux changements des conditions de pêche au fil des saisons.

Chaque technique est utile pour faire face à des conditions de pêche particulières. Elles permettent aussi de renouveler le plaisir de pêcher la carpe année après année.

Voilà, les techniques de pêche à la carpe n’ont plus de secrets pour vous !

CE QU’IL FAUT RETENIR
1. Les évolutions des techniques de pêche ont permis d’adapter les styles de pêche à toutes les situations de pêche.
2. Vous disposez de 5 grandes techniques de pêche à la carpe. Autant de moyens spécifiques pour attraper des carpes.
3. Chaque technique possède des conditions particulières d’utilisation.

Quelle est la technique de pêche à la carpe que vous préférez ?

2 commentaires

  • Beber

    Bonjour,

    je suis débutant dans la pêche à la carpe.
    pouvez-vous me dire les techniques de pêche que je peux utiliser ?

  • André André

    Bonjour Beber,

    Le choix de la technique de pêche pour la carpe va dépendre des conditions de pêche (météo, lieu de pêche et comportements des carpes sur ce lieu) et du niveau de difficulté pour utiliser certaines techniques de pêche.

    Dans votre cas, la technique la plus simple et la plus accessible est la technique de la pêche à l’anglaise.

    Cette technique s’adapte bien à tous les types de distances où vous allez pêcher et à la plupart des lieux de pêche. Elle permet aussi d’adapter vos appâts en utilisant des montages simples. C’est une technique de pêche très flexible pour débuter la pêche à la carpe.

    Avec cette technique de pêche, vous pouvez vous faire plaisir sans utiliser des techniques trop élaborées.

    Avec le temps, vous pourrez tester les autres techniques de pêche pour tenter d’attraper les carpes.

    Bonne pêche !

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *