Comment réaliser votre farine de poisson ?

Réaliser vous-même vos farines de poissons peut être une manière de personnaliser vos appâts pour tenter les carpes. C’est aussi un processus complexe que nous vous détaillons en 7 étapes principales.

Avant cela, nous allons vous expliquer la raison qui nous a poussé à écrire un tel article.

Comment réaliser une farine de carpes ? La question posée par un de nos lecteurs

L’idée de partager cet article vient de vous ! Eh oui, c’est un de nos lecteurs (Selma) qui nous a contacté, il y a quelques semaines.

Selma nous posa la question suivante : « Pouvez-vous me donnez les étapes de valorisation des déchets de la carpe pour en obtenir une farine ? ».

La valorisation des déchets issus de carpes

Cette question nous a interpellé puisque la question qui nous a été adressée se pose généralement dans le domaine de la pêche professionnelle.

Vous devez savoir qu’au-delà de la pêche sportive ou de loisir, les carpes sont utilisées en élevage dans des piscicultures. Les carpes issus d’élevage sont ensuite vendues sous forme de filets pour la consommation humaine.

Or 70% des carcasses de carpes sont destinés à être jetés. Les carcasses sont constituées de têtes de carpes et d’arêtes. Ce sont des déchets qui ne peuvent pas être vendus en l’état dans les magasins agroalimentaires.

Du coup, au lieu de jeter ces rebuts, certaines entreprises essaient de les valoriser pour leur donner une valeur marchande. On parle alors de valorisation des déchets de carpes.

Il y a quelques semaines, nous avions répondu à Selma en lui donnant les principales étapes pour valoriser ces déchets en tant qu’entreprise.

Aujourd’hui, nous avions envie de partager avec vous cette question en y répondant de façon plus générale.Après tout la farine de carpe fait partie de la catégorie des farines de poissons !

C’est peut-être l’occasion pour vous de personnaliser vos appâts en commençant pas vos farines de poisson.

Voilà, nous refermons cette parenthèse pour vous fournir les 7 étapes principales de la réalisation de votre propre farine de poisson.

Les points à vérifier avant de réaliser votre farine de poisson

Les points à prendre en compte concernent le matériel à utiliser et les désagréments vis-à-vis de votre voisinage.

Les prés-requis en termes de matériel

Voici une brève liste du matériel dont vous aurez besoin pour fabriquer votre farine de poisson :

  • Une grosse marmite ou cocotte-minute uniquement à utiliser pour élaborer votre farine de poisson.
  • Une centrifugeuse ou un robot mixeur.
  • Une presse.
  • Des carcasses de poissons (sardines, saumons, thon, calamars, etc.) selon votre goût.
  • Quelques bouteilles d’huiles essentielles ! (Pour faire fuir les mauvaises odeurs).

Vous pouvez déjà voir nous partons sur du gros matériel pas toujours adapté pour les carpistes qui vivent en appartements.

Astuce: Pensez bien à utiliser ce matériel uniquement pour réaliser votre farine de poisson. Ne mélanger pas vos ustensiles de cuisine habituels avec ce matériel. Respectez bien les principes de base d’’hygiène !

Les désagréments de la fabrication pour votre voisinage

La fabrication de votre farine de poisson va engendrer des inconvénients pour vos voisins dont vous devez avoir conscience :

  • Réaliser votre propre farine de poisson va dégager de mauvaises odeurs très fortes. Ces odeurs vont s’incruster partout chez vous pendant plusieurs jours (comme l’odeur d’huile après vous être servir de votre friteuse).
  • Le temps nécessaire pour réaliser la totalité du processus de la recette est long. Il faut compter environ il faudra patienter une dizaine de jours pour arriver au bout de ce processus de fabrication.

Attention aux plaintes de vos voisins durant cette période ! Après ces quelques mises en garde, nous pouvons passer aux étapes de fabrication de votre farine de poisson.

Les 7 étapes clés pour réaliser votre farine de poisson

En fabricant vous-même vous participer à la valorisation des déchets de poisson. C’est un petit geste pour la planète !

Les déchets de poisson se compose des parties suivantes : arêtes et tête de poissons. Ce sont ces parties que vous allez utiliser dans votre préparation.

Farine et liqueur de poisson

La farine de poisson et sa liqueur d’huile à la fin des 7 étapes de transformation.

Le processus de fabrication de votre farine

1. Coupez les carcasses de poisson puis les nettoyer.

2. Mettre les carcasses de poisson dans un bouillon et les faire cuire à feu doux jusqu’à faire apparaître une matière qui coagule et une autre qui est liquide.
Le temps de cuisson dépend des quantités de déchets de poisson dont vous disposez.

3. Ensuite, effectuer un pressage de la matière coagulée pour obtenir une pâte sèche qui ne contient plus d’huile.

4. Faire décanter la matière liquide et la centrifuger pour retirer les impuretés. La matière liquide obtenue est appelée « liqueur d’huile ». Puis, stockez-la dans des bouteilles ou autre contenant fermé hermétiquement.

5. Faire sécher la pâte obtenue lors de la phase de pressage. Le but est de retirer l’eau afin d’obtenir une pâte de protéines déshydratée. En fonction du temps (humidité, chaleur, etc.), il vous faudra quelques jours de séchage.

6. Broyez la pâte déshydratée pour en obtenir une farine moulue. Vous pouvez ensuite mettre cette farine dans des sacs pour la stocker.

7. Il ne vous reste plus qu’à utiliser votre farine et la liqueur d’huile pour vos préparations de bouillettes ou pour vos pâtes d’amorces.

Pensez au temps qu’il vous faudra pour obtenir votre farine. Cela peut vous prendre plusieurs jours entre la préparation des matières brutes et leur séchage.

Le processus pour réaliser votre farine de poisson est long et complexe. Il peut aussi coûter plus cher que d’acheter vos farines auprès de fabricants ou distributeurs.

 

L’idée de personnaliser l’ensemble de ses appâts semble séduisante. Pour notre part, nous ne réalisons pas nos propres farines pour les gros inconvénients occasionnés, le temps à consacrer et la logistique !

Notre temps est précieux et nous préférons l’utiliser à être au bord de l’eau que d’être derrière un fourneau. Après tout, nous sommes carpistes et non cuisiniers !

CE QU’IL FAUT RETENIR
1. 3 inconvénients majeurs liés au matériel et à la gêne occasionnée à vos voisins.
2. 7 étapes de réalisation longues, complexes et coûteuses.
3. Personnaliser ses appâts et ingrédients, une mode chez les carpistes.

Quel est votre avis sur le fait de réaliser vous-même vos farines de poisson ?

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *